633a2f4d962e52ac1d8b4608.jpg

BLOIS : UNE JOURNÉE AUTOUR DU SPORT POUR DES DEMANDEURS D'ASILE

Article de la Nouvelle République

Au parc des Mées, à La Chaussée-Saint-Victor, l’ASLD 41 (Accueil, soutien et lutte contre les détresses) organisait, pour la première fois, une journée sportive pour les demandeurs d’asile, les réfugiés et toute autre personne que l’association accompagne au quotidien. « Dans le cas des demandeurs d’asile, ils peuvent rester plusieurs semaines voir plusieurs mois sans avoir le droit de travailler donc les journées peuvent être longues. On met en place différentes activités en fonction des besoins qu’ils expriment », explique Camille Rousseau, cheffe de service du pôle veille et urgence sociale de l’ASLD 41.
Jeudi 29 septembre, une trentaine de personnes étaient présentes aux côtés de Rachid Abidar et Stéphen Debord, tous les deux éducateurs spécialisés. Après quelques petites foulées tous ensemble, en guise d’échauffement, les participants se sont retrouvés pour des activités ludiques le matin comme une compétition inspirée de la course des serveurs. « Le mot d’ordre de la journée, c’est surtout la convivialité et de créer du lien social », souligne Rachid, qui donne les explications en français, en anglais et en arabe. Une nécessité face aux nombreuses nationalités représentées.
Pour tous, cette journée était l’occasion de se retrouver, aussi bien pour les demandeurs d’asile que pour les différents services de l’ASLD. « En moyenne, je m’occupe de 20 à 30 dossiers. On les accompagne dans leurs démarches administratives, pour trouver une solution d’hébergement d’urgence ou bien pour les orienter sur le marché du travail », raconte Stephen.
Le football un sport rassembleurAprès les jeux ludiques, le matin, la journée s’est poursuivi avec des sports collectifs comme le volley-ball et le football. « On l’a gardé pour la fin de journée pour les motiver car c’est un sport qui rassemble et très apprécié de tous », réagissait Rachid alors que certains s’échangeaient déjà quelques passes avant même les premiers échauffements. À lire les sourires sur les visages, nul doute que cette journée sportive sera renouvelée à l’avenir.